Le XVI ème siècle


C'est au début du XVI ème siècle que commence véritablement l'histoire de la Chiromancie en Europe. Les Chiromanciens de l'époque etaient des érudits de la Renaissance, humanistes et universitaires de france, Italie, Allemagne, Angleterre.

Cependant alors que l'alchimie se transformait en chimie, que l'astrologie devenait l'astronomie, la Chiromancie ne faisait pas sa révolution (qui arrivera à la fin du XIX ème) et gardait son coté traditionnel.

Jean d'Indagine

prêtre allemand de grande érudition, sans doutes le plus célèbre Chiromancien de l'époque, il aborde la Chiromancie sur un mode pragmatique, debarassé de ses influences mystiques et ésotériques;

Philippe Aurèle de Bombast de Hohenheim dit 'Paracelse'

Né en Suisse en 1491, il enseigna la médecine à Bâle. l'originalité de ses opinions lui attirèrent bien des ennuis et il mourrut en Alsace en 1541. Pour Paracelse "l'extérieur permet de connaitre l'intérieur". Il lisait dans les lignes de la main pour diagnostiquer les maladies ce qui est une approche résolument modernes à l'époque ou les médecins ne s'interessaient qu'aux symptomes apparents ou ressentis par les consultants.

Barthélémy della Rocca dit 'Coclès'

Né à Bologne en 1467, il etudia la médecine, l'astrologie et la chiromancie. Il publie en 1497 Ciromantiae, opus rarissimum de eadem chiromantiae, dont le principal interêt est de poser le problème de la relation entre la médecine et la chiromancie. Brillant devin il utilise la Chiromancie comme paravent à ses dons.

Tibertus Antiochus

Né en Italie il passa sa jeunesse à Paris ou il étudia l'astrologie, la chiromancie, mais aussi la litérrature, la physique et les mathématiques. Chiromancien de cours, ses prévisions ne furent pas toujours acceptées et il mourrut sur l'échafaud.

Alexandre Achillini

Anatomiste, physicien, chiromancien né à Bologne (1463-1512), plus connu comme anatomiste il ecrivit plusieurs traité de chiromancie traditionnelle.

Patritio tricasso de cerasari dit 'Tricasse'

Un célèbre Chiromancien de Mantoue en Italie,disciple de Coclès passioné de sciences occultes et de philosophie arabe. Auteur de plusieurs ouvrages sur la Chiromancie qui confirment l'origine Hindoue de la tradition. Il décrit en détails la manière d'éxaminer une main.

Johannes rothmann

Il essaye de faire le lien entre Astrologie et Chiromancie, son ouvrage ecrit en allemand fut traduit en anglais.

Rudolphe Goclénius

Versé en médecine, philosophie, et en astrologie il enseigna à l'université de Witenberg et Marbourg. Il ecrivit de nombreux ouvrages sur la Chiromancie.

Jean taisnier

Né en belgique en 1509, après avoir étudier les arts et les sciences il entre dans les ordres.Il publie en 1562 : Opus mathematicum, qui présente d'une manière didactique et détaillée l'art Chiromantique. C'est un ouvrage très complet comportant plus de 1300 gravures sur bois.

Bibliographie

Tibertus Antiochus : Aphorisma Chiromantica (1592)

Alexandre Achillini : De subjecta chiromantiae et physiognomiae

Patritio Tricasso de cerasari : Esposizicie di chyromanzie da bart . Coclès (1531),Epitoma chyromantica (1561)

Jean d'Indagine : Introductiones apotelesmaticae in chyromantiam (1552)

Johannes Rothmann : Chiromantia théorica pratica (1595)

Rodolphe Goclenius : Aphorisma chiromantica (1592), Uranoscopae, chiroscpae, metopôscopiae (1618), Physiognomia et chiromancia specialia (1621), Chiromantische anmerkungen (1692)

Jean Taisnier : Opus Mathematicum (1562)