Caractèristiques générales du pouce

Le rôle du pouce

L'homme est par essence un individu sociable. Il a pour cela la possibilité d'adapter son comportement en fonction des nécéssités du milieu dans lequel il évolue. Le pouce va être l'organe de cette sociabilisation.

Celui ci va imprimer, au cours de notre vie et principalement dans la petit enfance, des shémas d'organisation de nos pulsions tels qu'ainsi structurées elle puissent se vivre à l'éxtérieur sans être dangeureuses pour nous. Il pourra s'agir de :

 

Le pouce fort

Le volume du pouce est important dans le volume général de la main. La capacité d'introjecter les règles du monde extérieur est forte. L'inconscient est solidement organisé et structuré autour des règles apprises. Les pulsion ne pourront s'exprimer qu'au travers de ces shémas types d'organisation acquis.

L'individu à pouce fort sera tenace, volontaire, capable de mener à bien des tâches de longue haleine (puisque jour après jours ses pulsions s'exprimerons selon les mèmes shémas, la mème direction, sans changement de cap ni dispersion.

Il sera généralement conformiste, attaché aux règles et aux structures de son milieu, sans fantaisie (car gouverné par des shémas rigides en phase avec ceux de son milieu)

Il aura souvent le sens et le gôut de l'histoire car toute son organisation, son identité, ont été construite petit à petit à travers son vécu et s'y refèrent en permanence. Il sera respectueux des structures historiquement élaborées.

Cette hyperstructuration de son monde intérieur lui donnera des modes de fonctionnement fermes et nets. Il sera facile à définir et lui mème se ressentira avec clarté. Son identité sera forte, on dira qu'il a une forte personnalité.

Obligé de vivre selon ses shémas intégrés, sans capacité réelle d'adaptation, il ne peut communiquer avec les autres que selon les modes qu'il peut lui mème gérer. Incapable de mobilité il devra obliger ses semblables à être comme lui pour pouvoir échanger avec eux. Son caractère sera ferme, autoritaire, voire tyrannique. S'il veut vivre avec les autres, les aimer, participer à leur vie, il faudra qu'il leur impose sa volonté. Le pouvoir est pour lui une nécéssité pour vivre.

Cest un personnage directif à qui l'on peut se fier.

 

Le pouce faible

 

Le volume du pouce est peu important par rapport au volume général de la main. La capacité d'introjecter les règles du monde extérieur est faible. L'inconscient, dans son essence, est peu organisé (bien qu'il puisse exister d'autres mécanismes d'auto organisation via par exemple le rôle du mars hypothénar ou des doigts) et l'univers intérieur est plutot chaotique. Les pulsions sont peu dirigées.

L'individu sera fantasque, sans réelle volonté, et il aura du mal à s'astreindre à des tâches répétitives. Son comportement sera peu directif.

Peu respectueux des normes et des règles, il a du mal à s'intégrer dans des structures rigides. Il a un comportement dispersé, une certaine fantaisie, et le gôut de la nouveauté.

Il a peu le sens de l'histoire car son comportement est d'avantage régi par ses désirs du moment que par son vécu (qui n'a laissé que peu de structures durables en lui)

Son comportement manque de netteté, de fermeté. On aura du mal à le cerner, à le définir, et lui mème sera en perpetuelle recherche d'identité. A moins que le reste de la main ne lui redonne une structure il aura une personnalité faible et flottante. Changeant et dispersé il manquera d'autorité et ne saura imposer aux autres des idées qui ne s'imposent pas à lui mème. Il n'aimera pas diriger (ce qui lui demanderait un effort constant de concentration). Ses décisions seront floues et souvent remise en cause.

On l'appréciera plus pour sa fantaisie que pour sa rigueur.

 

Le pouce implanté bas

  

Dans ce cas le pouce va jouer son rôle structurant au plus profond de la paume. Dès leur naissance les pulsions recoivent les premiers éléments de structuration, de sociabilisation. Ceci correspond en général à un mont thénar horizontal et qui dispatche principalement les pulsions vers les monts hypothénar et mars hypothénar.

La pulsion à tendance à être retenue dans la paume. L'individu secondarise ses pulsions, il vit avec retenue, souci d'objectivité, besoin de passer ses désirs et les réactions des autres au filtre de ses jugements.

 

 

 

 

Le pouce implanté haut

Dans ce cas le rôle structurant du pouce n'est plus aussi profond, et le chaos pulsionnel a plus de facilités à s'exprimer. Ceci correspond à un mont thénar vertical qui dispatche les pulsions principalement vers le mont mars thénar.

L'individu a dans sa personnalité une composante extravertie, dynamique,spontanée. Il peut manquer de retenue. Il a besoin de résorber ses tensions dans des actes moteurs, physique, une gestuelle importante. (tout ceci dépendant bien entendu de la force du pouce et du mont thénar)