Le modèle émotionnel de l'homme

Nous nous proposons, dans ce qui suit, de monter selon quels principes on peut relier la morphologie de la main d'un individu à son profil psychologique. Encore faut-il donner un modèle de représentation de cet individu pour le relier au modèle morphochirologique.

Nous définirons cet individu, dans un modèle de communication, comme l'ensemble des relations de l'homme à son environnement et à ses semblables.

Nous définirons l'homme comme une nécessité d'expression et une capacité de ressentir.

Nécessité d'expression, car nous avons tous besoin de prendre quelque chose en nous pour le projeter à l'extérieur, pour le communiquer aux autres. Il peut s'agir de paroles, de réalisations, d'actes moteurs, d'expression du visage, voire de rêves ou de fantasmes. L'expression est libératoire pour l'homme.

Capacité de ressentir car nous avons tous cette faculté d'appréhender le monde à travers nos cinq sens. Etre privé de l'un de ses sens (donc d'une part de la capacité de ressentir) est un handicap important, d'ailleurs souvent compensé par le développement des autres.

Ces deux fonctionnalité sont les deux volets, les deux éléments d'une unicité : la vie humaine. Cependant la vie ne naît que de la fusion intime de l'expression et du ressentir.

Les sons ne sont musique que s'il peuvent être associés à un vécu musical, une convention acquise et enfouie en nous. Le vécu d'un événement, l'émotion, ne naissent que lorsque ce que nous ressentons entre en résonance avec ce que nous sommes pour générer l'expression.

En d'autres termes, l'homme est en perpétuelle recherche de son équilibre émotionnel. Chaque ressentir est un acquis nouveau qui vient , peu ou prou, modifier notre équilibre et par la même créer des tensions en nous. C'est le mécanisme de l'expression qui viendra résorber ces tensions et nous permettre d'atteindre un nouvel état d'équilibre.

Nous avons besoin de stimulus pour exister, et d'expression pour les résorber.